Samsung donne enfin son rapport d’enquête sur le Galaxy Note 7

Cette fois, c’est officiel, on connaît enfin la raison du fiasco du Galaxy Note 7. C’est durant une conférence retransmise en direct par Samsung que nous avons appris les résultats de l’enquête : les téléphones disposent de batteries défectueuses.

Le premier fabricant de Smartphones au monde pensait avoir trouvé son concurrent de l’iPhone. Malheureusement, peu de temps après la commercialisation, plusieurs cas d’explosions de batteries ont étaient rapportés. Samsung a alors dû rappeler tous ses Smartphones et fût contraint de fournir des appareils de remplacements qui ont eux aussi explosé, ce qui a contraint la marque à retirer l’ensemble des Galaxy Note 7 du marché. Toute cette catastrophe commerciale aura finalement coûté plusieurs milliards d’euros sans parler de l’impact sur l’image de la marque.

On apprend de la part du constructeur coréen que ce sont, sans grande surprise, les batteries du téléphone qui sont en cause. Samsung aura fait appel à 3 organismes indépendants et 700 ingénieurs pour arriver à cette conclusion. Chaque recoin du Galaxy Note 7 on était scruté avec également ses conditions de transport ainsi que sa conception en usine.

Pour les téléphones rien n’a était laissé au hasard, chargement et déchargement classique, mais aussi en charge rapide, sans fil, en utilisant différents courants, avec la coque arrière retirée, mais aussi en provocant un stress électrostatique du port USB-C en pleine charge, etc… Samsung a même dévoilé sa salle de torture ou l’on constate qu’un grand nombre de Galaxy Note 7 s’entassent. Toute cette organisation dirigée par des experts aura pris des semaines, ce qui explique peut être le temps qu’il aura fallu pour la marque de s’exprimer sur le sujet.

Les résultats indiquent donc que deux problèmes de batteries sont survenus et proviennent des accumulateurs au lithium-ion, les deux séries du téléphone d’étant pas toucher par le même dysfonctionnement. Sur la première série, l’emballage des batteries était trop compact ce qui a mené trop de contraintes dans le coin supérieur droit et a fini par provoquer un court-circuit. Dans la seconde série de remplacement, c’est un défaut de soudure à l’intérieur de l’accumulateur qui a fini par également faire un court-circuit.

C’est en tout cas ce que rapporte le rapport d’enquête, photos à l’appui. On espère maintenant que Samsung va aller de l’avant et on attend avec impatience l’arrivée du Galaxy S8.

 

 

Add Comment