Les montres connectées sont un flop

Les innovations attendues ces dernières années étaient les drones, la réalité virtuelle, la réalité augmentée, le contrôle vocal et les smartwatches. Mais ces dernières ont du mal à convaincre, et sont certainement vouées à un échec.

Une extension du téléphone au poignet

Premier défaut des montres connectées à l’heure actuelle, elles font les mêmes choses qu’un smartphone, dans un form-factor bien moins pratique, et avec des caractéristiques techniques moins puissantes. Au final avoir une montre sur Android Wear, WatchOS, PebbleOS ou Tizen, c’est simplement recevoir des notifications et infos sur un écran plus petit que le smartphone.

Apple n’a pas su convaincre le grand public

Lors du lancement de l’Apple Watch, tout le monde s’accordait à dire que le coup d’envoi du marché des montres connecté était donné. Seulement, malgré des bonnes premières semaines, la montre connectée à la sauce Cupertino n’a pas sur convaincre les utilisateurs d’iPhone. La taille du marché (dominé par Apple) est restée relativement faible, bien en retrait du marché des capteurs d’activité par exemple.

Quel avenir pour les montres connectées ?

Il est sombre. L’Apple Watch Series 2 a du mal à convaincre, Android Wear 2 a dû retarder sa sortie, et Pebble et Samsung ne sont pas des acteurs majeurs du marché. Au final, à part révolution totale sur les OS, les montres connectées ont un avenir plutôt sombre. Le vrai marché réside sur les montres analogiques qui embarquent un capteur d’activité comme l’a fait Withings avec son Activité, ou des fabricants historiques comme Fred Constant ou Tag Heuer.

Add Comment