Destiny 2 : les fans se révoltent et crient à la cupidité d’Activision

À peine deux jours après la sortie du jeu vidéo Destiny 2, les fans hardcores de la licence d’Activision commencent à râler. À tort ?

Ce n’est pas la première fois que Destiny soulève la colère de sa communauté de joueurs. Seulement 48h après la commercialisation de Destiny 2, les joueurs semblent avoir trouvés – une fois de plus – une raison de faire entendre leur voix. Peu de temps après la sortie du jeu original en 2014 sur Playstation 4 /Xbox One, les joueurs du FPS futuristique de Bungie ont rapidement été lassés de la mécanique de « loot ». Pour obtenir de nouvelles ressources, le jeu obligeait les joueurs à arpenter les mêmes zones jouables ad vitam aeternam et ajoutait une dimension aléatoire à la collecte des objets. De même, le contenu du jeu était globalement insuffisant. Beaucoup de ces points ont été améliorés à la suite de mise à jour et on nous promettait que Destiny 2 allait récompenser les joueurs pour leur implication sur le jeu.

Cependant un problème est rapidement apparu aux yeux des fans de la première heure : le système de Shaders. Très vite rebaptisé « ShaderGate » sur les forums américains de Reddit, ce problème implique le cosmétique de son personnage et la monnaie du jeu, les « Silver ». Pouvant être gagné de façon honorable, c’est-à-dire en jouant au jeu, ils peuvent être aussi achetés, mais cette fois-ci avec de l’argent bien réel. À cela s’ajoute que cette customisation de personnages influe sur d’autres aspects du jeu (statistiques des armes, armures, capacités…) et qu’elle est à usage unique. C’est là que ça commence à coincer…

Ce phénomène de grogne au sujet des « Shaders » soulève un problème récurrent dans le milieu du jeu vidéo moderne. Comment les éditeurs peuvent gagner de l’argent ? Apparus avec la génération Playsation 3/Xbox 360 les DLC ont fait scandale à leur début ; maintenant ils sont monnaie courante. Désormais c’est au tour des microtransactions de faire couler de l’encre. De la même façon que des applications proposent des achats intégrés pour accéder à de nouvelles fonctionnalités, les microtransactions permettent aux joueurs, souhaitant débourser plus d’argent, d’accéder à du contenu supplémentaire. Ici tout est question d’équilibre entre le contenu gratuit et payant.

Habituellement les développeurs de Bungie préféraient se taire face aux critiques et profitaient de l’occasion d’une mise à jour ou de la sortie d’une nouvelle extension (payante) pour corriger leurs fautes. Il est donc étonnant de voir un membre de l’équipe de développement réagir sur Twitter :

Le studio Bungie semble bien décidé à reprendre la main sur le sujet , mais il paraît peu probable que le système de « Shaders », l’origine de cette grogne des joueurs, soit résolu de sitôt. En effet , le jeu Destiny 2 n’est sorti que depuis 2 jours et nous ne sommes pas à l’abri d’un nouveau scandale.

Add Comment